Médiathèque Luc Bérimont de Ferrière-la-Grande

Le coin du lecteur

Vous avez eu un coup de coeur pour un livre que vous avez lu, un musicien que vous avez découvert, une musique que vous avez aimée. Vous voulez en parler, en faire part à d’autres,cette rubrique est pour vous .

idees

Répondre à cet article

  • 12 octobre 2014, Sabine (email)

    On l’appelait mamie de PIERRE ZYLAWSKI

    L’auteur change de registre et s’essais dans le polard, l’histoire se passe à Obrechies, Mathilde Baillé 82 ans est sauvagement assassinée, torturée et agonisante pendant des heures. C’est le capitaine Léo Grégoire qui enquête, non seulement il prend l’affaire en main de maître en raison de son atrocité mais aussi car lui aussi un jour a été l’élève de celle que tout le monde appelait mamie. L’histoire se tient on se demande mais qui mais pourquoi seulement l’auteur toujours fin psychologue analyse les personnages et les situations et on se perd entre les faits et les gens j’ai trouvé que c’était un peu trop long en raisonnement plutôt qu’en fait, à vous de me donner votre avis !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • 11 octobre 2014, béa de cousolre (email)

    la mémoire fantôme de Franck Thilliez

    Manon Moinet, une brillante scientifique, à été agressée il y a longtemps, et elle en garde de graves séquelles. C’est souvenirs ne dure que 4 minutes. Alors, quand on l’a retrouve courant sous l’orage des traces de cordes aux poignets, un message gravé dans le creux de sa main, des scarifications sur le torse, croyant sa mère vivante alors qu’elle est morte depuis 3 ans, c’est le lieutenant de police Lucie Hennebelle (qui apparait pour la première fois dans La chambre des Morts) qui est chargée de l’enquète très mystérieuse. Ce ne sera d’ailleurs pas si simple car Manon doit tout notifier dans son N-Tech, appareil qui a été mis au point spécialement pour elle si elle veut vivre un temps soit peu normalement. L’intrigue nous embarque de Lille à Wazemmes en passant par Hem, Roubaix, Valenciennes avec bien évidemment tout le suspense que l’auteur nous donne à chaque fois, et on va aussi apprendre une chose effroyable sur Lucie Hennebelle, ça fait froid dans le dos ! Il faudrait peut être que j’arrète de lire se genre de "fiction" car je ne regarde plus les gens "bizarre" de la mème façon maintenant ! Mais bon, j’adorre ça , une véritable addict !

    Répondre à ce message

  • 6 octobre 2014

    Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur de Christine ORBAN Editions Albin Michel

    Joséphine de Beauharnais est l’épouse de Napoléon Bonaparte pendant 16 ans. Elle a déjà deux enfants d’un premier mariage. Pour raison d’état, il décide de la répudier, de demander le divorce car elle ne peut pas enfanter à 46 ans. Christine Orban se glisse dans la tête et dans le cœur d’une femme blessée, humiliée- la répudiation publique devant la famille Bonaparte a été une expérience atroce. Ce livre apparait comme un journal que Joséphine écrit pendant que Napoléon s’exile sur l’île d’Elbe. Bon livre.

    Répondre à ce message

  • 24 septembre 2014, Kaze Haruko

    Découverte

    Je furetais dans les allées d’une grande librairie bien connue quand j’ai découvert un manga qui me va comme un gant "Le maître des livres" d’Umiharu Shinohara. Le cadre une bibliothèque pour enfants avec que des livres d’enfants, mais où les adultes et les enfants perdus viennent chercher le livre salvateur. Faite la rencontre d’un bibliothécaire binoclard au caractère bien trempé, La rose trémière vous ouvre ses portes. J’adore !!

    Répondre à ce message

  • 22 septembre 2014, Miss Parker

    J’aurais préféré m’appeler Dupont de Jean-Louis FOURNIER

    L’histoire débute par l’annonce de la disparition (fugue)du fils de Guillemette le Vallon de la Ménodière. Guillemette est née dans une famille d’aristocrate, papa et maman sont respectivement Vicomte et Vicomtesse. Maman n’est pas comme les autres mamans, "elle prend du sucre avec une pince", ne vit pas, ne respire pas, ne s’amuse pas, ne voit pas les choses comme les autres mamans, les mamans de ces copines. C’est pourquoi enfant, elle décide de faire ses valises, de fuguer, car voyez-vous, c’est sûr, elle a été adoptée. La fugue de son fils la replonge alors dans ses souvenirs d’enfance ainsi que de sa propre fugue, enfant. D’où le titre "J’aurais préférer m’appeler Dupont" C’est un livre court, plein de charme qui se lit d’une traite. J’ai eu plaisir à lire les péripéties de cette petite fille. Livre avec des thèmes forts. Je l’ai lu ce week-end, rapide à lire.Je le recommande !

    Répondre à ce message

  • 15 septembre 2014, sabine (email)

    complètement cramé de GILLES LEGARDINIER

    Il m’a fallu deux mois pour le lire, je n’arrivais pas à entrer dans l’histoire et à la deuxième tentative je l’ai lu d’une traite. Andrew 60 ans chef de son entreprise veuf depuis 7 ans a l’impression de ne plus vivre, il décide de tout quitter et de partir en France, là il se fait engager comme majordome entre Nathalie sa patronne Odile la cuisinière Manon la femme de chambre et Philippe le garde chasse, il va revivre et sortir tout le monde de leur solitude à moins que ce ne soit le contraire !!!!!! lecture facile agréable mais j’ai préféré demain j’arrête

    Répondre à ce message

    • 15 septembre 2014, Mediatheque Luc Bérimont (email)

      complètement cramé de GILLES LEGARDINIER

      « Les goûts et les couleurs ne se discutent pas » . Des trois livres que j’ai lu de cet auteur moi, j’ai préféré contrairement à Sabine « complètement cramé »et « demain j’arrête » je le place en troisième position. Néanmoins, Gilles Legardinier est un auteur plaisant à lire . Ces livres offrent une lecture distrayante, de détente et pleine de charme. N’hésitez pas à lire ces livres et à laisser votre avis.

      Répondre à ce message

  • 7 septembre 2014, Sabine (email)

    le théorème du homard ou comment trouver la femme idéale, de GRAEME SIMSION

    Après un début difficile, pas moyen d’entrer dans l’histoire je me suis ensuite régalée, Don est professeur en génétique il a une capacité extraordinaire à apprendre mais il a un gros problème il analyse tout donc tout est rationnel pour lui ce qui fait qu’il n’a pas d’émotions, ce qui complique ses relations avec les autres, pour lui un chat est un chat pourquoi dire le contraire même si ça doit faire mal aux gens. Don a décidé de se trouver une épouse adéquate, il rédige un questionnaire des plus pointu, Gene et Claudia ses seuls amis lui explique que cette femme n’existe pas, mais Don n’en a cure il rencontre plusieurs partenaires mais il y toujours un truc qui ne va pas c’est alors que Rosie entre dans sa vie, Rosie fume aie, elle est végétarienne aie, elle boit de l’alcool aie, elle est toujours en retard aie elle est barmaid aie bref elle ne répond pas du tout aux critères demandés mais quand elle lui demandera de l’aider à retrouver son père grâce à l’ADN il va enfreindre toutes les règles qui font sa vie, elle le trouve drôle émouvant agaçant aussi mais lui que ressent-il lui qui n’a jamais eu d’émotions comment vont-ils s’en sortir ?????? Si vous trouver le début un peu long, insister car il vaut le coup d’être lu Pour l’histoire du homard je vous laisse la découvrir !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • 5 septembre 2014, béa de cousolre (email)

    Le rideau de jade de Isaia Iannaccone

    ça se passe au 18eme siècle, l’opéra connait ses premiers succès en Europe et va devenir "le" genre musical le plus apprécié dans le monde. Un de ces opéras voit voyager dans les malles d’un jésuites qui est charger d’aller "convertir" le peuple chinois au christianisme.cette histoire, basée sur des faits réels, va nous faire voyager de Venise à Pékin en passant par Paris, où l’univers des ténors et castrats,va croiser celui des femmes et des eunuques, un pape qui veut se débarrasser des jésuites, un emperur de chine autoritaire et de surcroit très respecté de son peuple. Il ne veut pas entendre parler de ce "genre" car pour lui le théatre est voué aux prostituées. Mais Xiaoyi, première épouse de l’empereur, adore le théatre et convainc son époux de l’autoriser à jouer rien que pour lui bien sur, en récompense à l’enfant qu’elle vient de lui donner. Tout d’abord rétissent, il consent finalement à lui accorder se privilège. J’ai eu du mal de finir ce livre (il faisait partit de la séléction d’été), mais je suis finalement allez au bout et j’ai été surprise par la fin ! Si vous aimez cette époque, voulez en savoir plus sur la vie des jésuites, la vie des épouses d’empereur, lisez le. moi c’est pas ma tasse de thé.

    Répondre à ce message

  • 5 septembre 2014, béa de cousolre (email)

    Inferno de Dan Brown

    On retrouve ici, Robert Langdon, professeur en symbologie à Harvard, que l’on avait rencontré dans Da vinci code. Il se réveille à l’hopital, blessé à la tê^te, plus aucun souvenir des 36 heures passées. Que fait-il à Florence ? D’où vient l’objet macabre retrouvé sur lui ? Il va s’enfuir avec une jeune femme qu’il ne connait pas mais à qui bizarrement il fait confiance. Il va très vite comprendre qu’il est en possession d’un message codé, créé par un scientifique, un génie en la matière, qui voue sa vie à éviter la fin du monde. Une course folle emmène les deux comparses à remonter le temps à travers des lieux mythiques et secrets anciens pour retrouver cette "création", petite bombe à retardemment ! ça fait froid dans le dos quand on comprend en quoi consiste ce virus ! Epoustouflant !

    Répondre à ce message

  • 5 septembre 2014, béa de cousolre (email)

    Avenue des géants de Marc Dugain

    Al un ado de 2,2m et au QI supérieur à Einstein, est un fils non désiré d’un couple mal assorti. Au divorce de celui ci il est confié à ses grands parents. Sa grand mère est castratrice et son grand père s’écrase. Tout ça conduit Al à l’irréparable alors qu’il a 15 ans. Il se retrouve en hopital psy où il est suivi par un médécin sensible qui essaie de le déculpabiliser. On comprend vite que ce séjour va durer longtemps, puisqu’il a la visite d’une femme au parloir alors qu’il est agé de 60 ans. on découvre peu à peu l’horreur de son enfance, qui explique ses comportements envers les femmes, son dégout des hippies, et son attirance pour la guerre du vietnam. on sent le malaise au cours de la lecture et le final est... terrifiant ! Si vous aimez le suspense, foncé !

    Répondre à ce message

  • ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |> |...