Médiathèque Luc Bérimont de Ferrière-la-Grande

Le coin du lecteur

Vous avez eu un coup de coeur pour un livre que vous avez lu, un musicien que vous avez découvert, une musique que vous avez aimée. Vous voulez en parler, en faire part à d’autres,cette rubrique est pour vous .

idees

Répondre à cet article

  • 10 janvier 2015, Grazielle

    Le coin du lecteur

    Pour ma part, pas de lecture à vous conseiller en ce moment ; je m’atèle à finir les sélections Prix des Incorruptibles et je suis incapable de me lever à 5h00 du mat comme Sabine :). Par contre, très déçue du film "Une heure de tranquillité". Christian Clavier en a fait la promo et était invité à bon nombre d’émissions ou de J.T.. Je pensais vraiment rire non stop et oublier tout le reste durant 1h30. Et bien, pas du tout ! Je me suis ennuyée, ça m’a semblé terriblement long ... et j’ai à peine souri.Comme quoi, ce ne sont pas de ceux dont on parle le plus ....

    Répondre à ce message

  • 8 janvier 2015, sabine (email)

    Sur le chemin de Compostelle

    Ca fait 15 ans que tous les premiers mardis du mois elles mangent ensembles dans un resto français, elles se sont connues en prenant des cours de français, elles sont 5 Eva qui ne vit que pour son mari et ses 4 enfants, Caroline avocate à la langue bien pendue, Estelle bourgeoise jusqu’au bout des ongles, Kiki dessinatrice de vaisselles toujours fauchée et ne sachant pas garder un homme et puis Judith qui a besoin de s’appuyer sur une épaule forte, quand le mari de cette dernière décède d’un cancer sa vie s’écroule, dans ses affaires elle trouve son journal il y relate son dernier pèlerinage à Lourdes via les chemins de compostelle, elle décide de refaire le même chemin à l’annonce de son projet ses amies décident de partir avec elle. Alors commence le périple et elles vont non seulement apprendre à vraiment se connaître mutuellement mais vont surtout faire un point sur leur vie. Une belle histoire d’amitié qui fait du bien des états d’âme comme on pourrait en avoir, moi j’ai aimé et je vous le conseille, je laisse le soin à notre médiathécaire de donner le nom de l’auteur car je ne sais plus oups

    Répondre à ce message

    • 8 janvier 2015, Mediatheque Luc Bérimont (email)

      Sur le chemin de Compostelle

      Le titre du livre : En route vers Compostelle de Monika PEETZ

      Répondre à ce message

  • 8 janvier 2015, sabine (email)

    Un été dans le pré LUCY DIAMONT

    Charmant, petite lecture rafraîchissante, un peu à l’eau de rose mais très sympa, deux soeurs, une des villes une des champs un drame qui les sépare depuis 20 ans et Polly perd son travail son bel appartement sa BMW, à la rue elle rentre penaude chez ses parents puis s’installe chez sa soeur Clare les débuts seront difficiles et Polly se rend compte de tout ce qu’elle n’a pas vécu de tout ce temps perdu à vivre à 100 à l’heure dans la City, alors quand elle va retrouver un poste à sa hauteur comment va t elle s’en sortir, se lit très vite on a envie d’être dans le jardin de Clare avec un petit verre de vin à ne rien faire ouaaaaa

    Répondre à ce message

  • 7 janvier 2015, Haruko

    Triste France

    Aujourd’hui c’est un poème que je voudrais vous partager Liberté de Paul Eluard. Puisse t il être une formule magique contre l’obscurantisme.

    Répondre à ce message

  • 2 novembre 2014, Sabine (email)

    PIERRE PERRET

    J’ai emprunté le CD de PIERRE PERRET, LA FEMME GRILLAGEE, une petit bijou, quelques chansons très poétiques sur les femmes (musulmanes ou battues) bien sûr pas mal de chansons grivoises comme il a l’habitude,rigolotes comme tout, bref un bon petit moment

    Répondre à ce message

  • 30 octobre 2014, Sabine (email)

    Mudwoman de JOYCE CAROL OATES

    dernière page, dernier mot, le livre est fini, moi aussi. Je l’ai détesté, j’ai failli le brûler, le déchirer, le jeter très loin et pourtant ce que je l’ai aimé, Mudwoman ou la femme de la boue, elle avait trois ans quand sa mère, folle l’a trainé dans les marais lui a rasé la tête et l’a jeté dans la boue qui lui entre dans les yeux la bouche les oreilles, elle fût sauvé de justesse, elle s’appelle Jédina ou Jewell puis Meredith Ruth ou mudwoman (ça commence fort) titulaire en philosophie elle finira première femme présidente de la plus grande université des états unis avec la charge de travail que ça représente et le fait d’être une femme et de faire ses preuves (c’est sûr qu’on lui en demandera encore plus) son moteur c’est l’amour elle a besoin de cet amour pour vivre mais elle n’aura pas que des amis et avec ses détracteurs ses anciens démons referont surface jusqu’où ira t-elle. Le livre se présente sous forme de flach back des années 60 on passe en 2000 d’un chapitre à l’autre, on passe de la réalité aux rêves (ou cauchemars) il est parfois ennuyeux mais passionnant il nous prend les tripes on ne peut s’empêcher de lui gueuler dessus, il va me falloir un bout de temps pour me le sortir de la tête, il me fait penser au livre d’Elsa Triolet Rose à crédit que j’ai lu sur les bancs de l’école et qui est encore si présent. Bref une seule chose à vous dire LE LIRE

    Répondre à ce message

  • 14 octobre 2014, béa de cousolre (email)

    en bref

    Bonjour tout le monde ! jeudi dernier je suis allé voir Mickael Grégorio aux Arènes de Valenciennes. Trop bien ! Quand il imite, on ferme les yeux et on voit l’artiste quoi, impressionnant ! son répertoire va de Edith Piaf à Mika en passant par Jacques Brel, Mickael Jackson, Indochine, Les BB Brunes, Freddie Mercury, Depeche Mode et Dave Punk, oui oui vous lisez bien, un mélange de Dave et des Dafpunk comme vous l’aurez compris ! En plus il est simple, proche de son public. Pas déçue du tout ! Et ce dimanche je suis allée voir au ciné, Dracula les origines, j’ai toujours aimé les films sur dracula mais la c’est mieux puisqu’on comprend enfin comment et pourquoi il en est arrivé là. et l’autre film, Gone Girl avec Ben Afflek. Un thriller à la David Fincher comme je les aimes (seven, panic room).Le matin de leur 7èmè anniversaire de mariage, la femme disparait apparemment enlevée, tout soupçonne le mari, sauf que...le kidnappeur, le tueur n’est pas celui qu’on croit ! Les prochains films seront surement : le labyrinthe, le passeur et un film avec Liam Nesson, je ne ma souvient plus du titre mais il y a "entre les tombes" dedans. Oui je sais c’est encore des trucs bizarres mais j’aime ça ! à bientôt !

    Répondre à ce message

  • 12 octobre 2014, Sabine (email)

    L’art de ne rien faire de CATHERINE LAROZE

    Curieuse, j’ai pris le bouquin, déçue je l’ai lu, elle ne m’apprend rien, qui n’a jamais été dans sa chaise longue au soleil avec un bouquin qui tout doucement glisse et vous là à respirer tranquillement en écoutant le vent les oiseaux, sentant le soleil au travers des feuilles vous réchauffer le corps et l’âme des moments d’extase où ... on ne fait rien. Bah voilà moi aussi je les ai vécu mais il y a de jolies photos !!!!!!

    Répondre à ce message

  • 12 octobre 2014, Sabine (email)

    En héritage de DANIELLE STEEL

    Brigitte a 38 ans elle est brillante mais elle n’ose pas, elle a deux doctorat un troisième en cours mais elle a gardé son job d’étudiante dans l’administration de sa fac, elle a un petit ami mais ils ne vivent pas ensemble, sa vie sans problème lui convient, c’est la st valentin Ted l’invite dans un grand resto elle se dit que c’est pour sa demande et elle est heureuse, c’est la fin du repas il lui annonce qu’il part en Egypte sur un chantier de fouilles pour plusieurs années et du coup il lui rend sa liberté. Aie, deux jours plus tard sa fac lui rend aussi sa liberté, son poste va être repris par un ordinateur, aie. Brigitte perd ses repaires son amie lui conseille de partir en vacances elle décide d’aller voir sa mère. Sa mère fait son arbre généalogique et convint Brigitte de l’aider elle est en panne juste avant la révolution française elle a une trace d’une sioux qui aurait épousé un marquis français en bretagne qui pourrait être son ancêtre. Brigitte se décide et part en France,là elle va découvrir la vie de wachiwi, va t’elle influencée la sienne, à vous de voir !!!!!!!!!! On sait à quoi s’attendre quand on lit un livre de DANIELLE STEEL, mais là on a droit à deux histoire en une

    Répondre à ce message

  • 12 octobre 2014, Sabine (email)

    Odette Toulemonde de ERIC EMMANUEL SCHMITT

    Ah Odette, charmante et drôle Odette, c’est une bouffée de bonne humeur.Odette vendeuse au rayon parfumerie d’une grande enseigne est veuve et vit avec son fils coiffeur homo qui lui ramène ses copains et sa fille triste qui sort avec un naze, mais rien n’affecte Odette c’est la bonne humeur incarnée son secret : elle dévore les romans de Balthalzar Balsan, auteur pour dame, alors quand il vient pour une dédicace à Bruxelles elle n’hésite pas et y va, seulement devant son auteur favori c’est la panique et quand il lui demande son nom elle dit juste Dette. Elle repart triste et en colère mais elle a son nouveau roman en main, son fils lui conseille de lui écrire et elle se décide sa lettre commence par "Cher Monsieur Balsan, je n’écris jamais car si j’ai de l’orthographe je n’ai pas de poésie pour vous raconter l’importance que vous avez pour moi. En fait je vous dois la vie. Sans vous je me serais tuée vingt fois.Elle lui donne sa lettre lors d’une autre dédicace et part soulagée. Seulement Balsan n’est pas aimé de tout le monde et un grand auteur réussit à le démonter en disant lors d’une émission de télé que ce qu’il fait n’est que de la merde et bon pour la poubelle. Sensible il sombre dans la dépression jusqu’au jour où il retrouve la lettre d’Odette et qu’il la lit, il décide de la retrouver. Quand il sonne à son appart à Charleroi Odette est en train de monter des oeufs en neige en combinaison sur une chanson de Joséphine Baker ....... à vous la suite Je me suis régalée du coup j’ai regardé le film qui est tout aussi merveilleux Pour le reste le livre se compose d’un tas de petites nouvelles toutes charmantes

    Répondre à ce message

  • ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |> |...